dimanche 27 octobre 2019

Ces vieux Chinois

Hymnus ad patrem sinensis



Je remercie ces vieux Chinois
qui m'ont laissé quelques mots
souvent une plaisanterie ou une question bête, 



Une ligne de poésie griffonnée dans une marge
un dessin en quelques traits - insecte, feuille -
caricature d'un Maître; 
ce papier qui ne tient plus que par l'encre qui le couvre
et leur propre force dans les traces du pinceau.



Leur monde et quelques autres
depuis volatilisés, et ils le savaient
chantant pendant que cela s'engloutissait autour -
clamsant au milieu du fichu printemps - fleurs de cerisier
et jarres de vin - 
heureux de nous avoir tous sauvés.

Philip Whalem



 Illustrations: 
inkdancechinesepaintings.com chinese-zen-buddhism-paintings
Chinadaily
Tricycle


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En flânant

        Avancer en flânant.   Pas de hâte   Pas de lenteur  Juste un petit peu sur le côté. Juste là Doucement Et pourtant L...